À Dunkerque, du 04 mai 2019 au 05 janvier 2020, « GIGANTISME » se déploie sur trois lieux emblématiques de Dunkerque - la friche industrielle de la Halle AP2, le Fonds régional d’art contemporain Grand Large — Hauts-de- France (FRAC) et le Lieu d’Art et Action Contemporaine — Musée de France (LAAC) - avec des résonances en région.
Cette nouvelle triennale, populaire et exigeante à la fois, explore les relations entre art et industrie. En créant des synergies entre les institutions et les acteurs économiques de la région Hauts-de-France, elle se propose de dresser des ponts entre la création et l’économie en mettant en valeur un territoire marqué par son complexe industriel et portuaire, celui de Dunkerque et de sa région.
Marquée par une approche pluridisciplinaire, elle invite à réfléchir aussi bien au passé qu’au présent et à l’avenir de l’industrie à travers le regard d’artistes, d’ingénieurs, de designers, de graphistes ou encore d’architectes.

 

La première édition de la triennale, baptisée « GIGANTISME », se tiendra du 04 mai 2019 au 05 janvier 2020. Portée par le FRAC Grand Large — Hauts-de-France et le LAAC — Musée de France, la Triennale 2019 s’organise autour d’un projet de recherche examinant sous un angle nouveau l’histoire de l’art de 1947 à 1989. Le récit canonique de cette dernière s’étant largement centré autour des États-Unis, il s’agit aujourd’hui de mettre en avant une création française marginalisée et isolée. « GIGANTISME » la replace au coeur des tremblements du monde et souligne les connections plurielles liant les scènes françaises à leur homologues étrangers et aux mutations artistiques et économiques de l’époque.

 
Présentant plus de 200 oeuvres issues de collections publiques et privées, la triennale 2019 évalue les tenants et les aboutissants du « GIGANTISME ». Conceptualisé par la philosophe et commissaire Géraldine Gourbe, il désigne un état d’esprit caractérisant les perceptions, les modes de vie, les idées et les pratiques économiques et artistiques au lendemain de la seconde guerre mondiale. L’ouverture des marchés, le développement de la production en série, l’émergence d’une culture de masse et la mise en circulation facilitée des biens, des services comme des énergies en Europe ont provoqué un changement d’échelle dans les mentalités et les pratiques. Le champ s’est ouvert à de nouveaux possibles : les populations ont appris à penser, de façon plus systématique, au-delà d’un territoire restreint.
Après 1945, ce nouveau paradigme métamorphose les attitudes et les gestes des artistes. Ils travaillent avec de nouveaux matériaux, expérimentent de nouveaux savoir-faire et sortent du territoire circonscrit de la peinture et de la sculpture. Ils s’affranchissent des cadres traditionnels en collaborant avec des ingénieurs et des entreprises, produisent des oeuvres en série, créent des oeuvres plus grandes, voire gigantesques, et parfois même, investissent directement les paysages.

 
Déployée sur plus de 4 000 m2, la première édition de la Triennale s’organise autour de projets dans l’espace public, de performances et d’une exposition en trois volets, présentés dans des lieux incontournables de Dunkerque. La friche industrielle de la Halle AP2 présente des oeuvres démesurées en évaluant la réalité et cet attrait pour la grandeur, caractéristique du gigantisme. Le Fonds régional d’art contemporain Grand Large — Hauts-de- France (FRAC) propose d’explorer le gigantisme appliqué à l’espace domestique. Le Lieu d’Art et Action Contemporaine — Musée de France (LAAC) s’intéresse aux processus précédents la réalisation d’une oeuvre et aux résonances de la création américaine chez les artistes français.

 

Direction artistique, par ordre alphabétique.
- Keren Detton : Directrice du Frac Grand Large — Hauts-de-France
- Géraldine Gourbe : Philosophe et spécialiste de la scène artistique de Los Angeles. Depuis 2015 elle oeuvre à une réécriture d’une histoire

culturelle de la France des années 1947 à 1981
- Grégory Lang : Commissaire indépendant et producteur, fondateur de Solang Production
- Sophie Warlop : Directrice du LAAC et du musée des Beaux-Arts de Dunkerque

Pré-liste d’artistes
- liste non exhaustive et sous réserve de modifications -
Nathalie Brevet & Hughes Rochette, Robert Breer, Hera Büyüktaşçıyan, Claude Courtecuisse, François Dallegret, Pauline Delwaulle, Gérard Deschamps, Jean Dewasne, Piero Gilardi, Liam Gillick, Piotr Kowalski, Donovan Le Coadou, Anita Molinero, Olivier Mourgue, Aurélie Nemours, Dennis Oppenheim, Alexandre Périgot, Charlotte Posenenske, Bernar Venet, Jacques Villeglé, Jean Widmer.

Partenaires institutionnels
Région Hauts-de-France, Communauté urbaine de Dunkerque / Grand Littoral, ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Hauts-de-France)

Association l’Art Contemporain - Musées de Dunkerque, Centre national des arts plastiques, Chambre de commerce et d’industrie Littoral Hauts-de-France, Ville de Dunkerque