© Ville de Gravelines

Nos trésors de l'Ouest

L'un des plus beaux détours de France

Nos trésors de l'Ouest

Ce n’est pas pour rien que Gravelines fait partie des Plus Beaux Détours de France. Avec Petit-Fort-Philippe, Grand-Fort-Philippe et Loon-Plage, ces communes, situées à seulement 30 km de Dunkerque, vous promettent de belles découvertes.

Monter les 116 marches du phare, naviguer à bord d’un vieux gréement, devenir incollable sur la pêche à Islande, découvrir les exploits des sauveteurs en mer, explorer le chantier de construction d’un vaisseau de 1er rang… nos trésors de l’Ouest ont de quoi satisfaire votre esprit marin !

L’épopée du chantier Tourville

Retour au XVIIe siècle

Le défi de construire un vaisseau comme au XVIIème siècle, voilà une formidable aventure humaine menée par l’association Tourville qui œuvre, avec ses compagnons du devoir et ses artisans à la construction à l’identique d’un vaisseau de 1er rang sous Louis XIV avec les outils et méthodes du 17ème siècle.

Sous vos yeux, les forges, les outils anciens, les bois notables…Dans le village artisanal, une saurisserie valorise le fumage des saumons fumés à l’ancienne. (Poissons issus de la pêche locale). La Taverne Jean Bart propose des menus typiques.

En savoir plus

Panorama à 30 mètres du sol

Le phare de Petit-Fort-Philippe

Ce géant de 29 m de haut, vous permet d’admirer une vue à 360° de Gravelines et ses environs.

Le Phare et ses 116 marches vous invitent à prendre une bouffée d’air iodée au sommet. Au rez-de-chaussée, vous pourrez y découvrir la maison de son gardien.

À l’époque de la pêche à Islande

Le musée de la mer

Imaginez les goélettes amarrées au port, les hommes en train de charger les cargaisons de sel. Les pêcheurs étreignent une dernière fois leurs épouses, puis femmes, enfants et anciens se rassemblent sur les jetées et agitent les mouchoirs… C’est l’effervescence du grand départ.

Le musée de la mer riche en souvenirs, en maquettes de bateaux et objets anciens, raconte ce type de pêche très particulier, pour laquelle les hommes partaient entre février et avril, pour ne revenir qu’en septembre.

En savoir plus

Les exploits des sauveteurs en mer

Le musée du sauvetage

Depuis le 19è siècle, des hommes donnent bénévolement de leur temps, au péril de leur vie, pour en sauver d’autres. Appréhendez une partie de leur vie en visitant le canot de sauvetage et en lisant quelques témoignages.

Ancienne maison-abri du canot de sauvetage aujourd’hui transformée en musée. Découvrez, à travers photos, objets anciens et articles de presse, l’histoire du sauvetage, du premier canon lances-amarres et sa bouée-culotte aux embarcations modernes de la SNSM.

En savoir plus